Anticyclone des Açores

Pour comprendre les phénomènes météorologiques dans les Alpes, il faut commencer par comprendre comment l’Anticyclone des Açores se forme sur l’atlantique.

De son nom originel anticyclone de l’atlantique Nord, il s’appellera anticyclone des Bermudes du côté des États-Unis et anticyclone des Açores en Europe. En effet, suivant les époques de l’année, il sera aux Bermudes en été et en automne, et aux Açores en hiver et printemps.

Comment ça marche

Un anticyclone est une zone de haute pression, donc froide, qui se forme dans les tropiques. La terre est chauffée par le soleil au plus fort sur les tropiques. Quant à l’air, chauffant par conduction avec le sol, il va monter en altitude. Comme sur la terre il fait de +40 à -40 degrés centigrades en moyenne, de l’altitude 0 à environ 10’000 mètres, une fois l’air chaud à la limite de la troposphère, il va redescendre. Si vous ajoutez à cela que la terre tourne, vous obtenez un immense tourbillon froid qui tourne dans le sens des aiguilles d’une montre pour notre anticyclone, le même sera formé chez nos amis en Afrique et se nommera l’anticyclone de Sainte-Hélène et tournera dans l’autre sens. Cette opération se répète trois fois sur la hauteur de la terre et tout autour de celle-ci.

Ce sont ces phénomènes qui donneront le temps qu’il fera dans les différentes parties du monde. Selon que ces anticyclones rencontrent d’autres vents chauds, cela donnera alors des dépressions.

Cellule de Hadley, cellule de Ferrel et cellule polaire

Ce sont les noms de ces trois phénomènes qui se produisent sur la terre et qui influenceront grandement le temps qu’il fera.