Types de roches des Alpes

Géologie

Une roche est un assemblage de minéraux. Elle peut être composée de plusieurs minéraux ou d’un seul. Il existe trois grandes familles de roches, les roches sédimentaires, les roches magmatiques et les roches métamorphiques.

Les roches sédimentaires se forment par accumulation de sédiments souvent au fond des océans, par exemple  le calcaire, la craie ou le sel. Les roches magmatiques se forment dans le magma des volcans ou du centre de la Terre. Il faut distinguer deux types de roches magmatiques, les roches volcaniques et les roches plutoniques. Le basalte, l’obsidienne ou la pierre ponce sont des roches volcaniques. Le granit, la diorite ou le gabbro sont des roches plutoniques. Les roches métamorphiques sont des roches des deux autres types qui, par pression, vont se transformer une nouvelle fois. Le gneiss est métamorphique et le calcaire qui lui est sédimentaire, deviennent par pression du marbre.

Roches sédimentaires

Pendant plusieurs millions d’années, des sédiments se déposent au fond des mers. Ils peuvent être solides morceaux de roches, fragments de minéraux ou débris de coquilles, ou encore des sédiments sont précipités phénomène chimique qui désagrège les éléments. Une fois la mer disparue avec le temps et si ces strates ont été compressées par le poids de ce qui s’est déposé dessus et que cette strate se retrouve au sommet d’une montagne grâce à la tectonique des plaques, nous avons alors des roches sédimentaires.

Calcaire à huitre – Sainte-Croix, Suisse
Sel – Pologne

Roches magmatiques

Elles se forment lorsque le maga se réchauffe puis se refroidit. La différence entre les roches volcaniques et les roches plutoniques est que les premières se forment lors de leurs sorties du volcan alors que les roches plutoniques se forment dans le manteau de la Terre. Ces roches sont dites endogènes car elles sont formées à l’intérieur de la Terre alors que les roches sédimentaires et métamorphiques sont créées sur la terre.

Roches volcaniques

Basalte – Rougemont, Suisse
Obsidienne – Islande
Pierre ponce – Le Puy, France

Roches plutoniques

Granite – Courmayeur, Italie
Gabbro – Arolla, Suisse

Roches métamorphiques

La transformation des roches sédimentaires, magmatiques et métamorphiques, par compression, changement de température et/ou transformation chimique peuvent créer de nouveaux types de roches appelées métamorphiques.

Ce sont des roches beaucoup plus difficiles à observer et à classifier car elles ont souvent les caractéristiques de leurs roches d’origine et leurs propres caractéristiques.

Marbre – Yvorne, Suisse
Gneiss plissé – Tessin, Suisse

On peut encore distinguer les roches meubles comme le sable ou l’argile, les roches friables comme la craie, les conglomérat, issue de la dégradation mécanique d’autres roches et les roches cohérentes comme le granite.

Guide de détermination

Roches sédimentaires

La roche est litée, présente des couches superposées de même couleur ou de couleur différentes ? Elle est sableuse, rugueuse. Peut s’effriter ou se casser facilement, mais attention, certaines roches sédimentaires sont très solides.

OUI

Roches magmatiques

La roche volcanique peut être vitreuse ou alors très aérée et très sombres, à la loupe, on y voit des fois du vide un peu comme une éponge.

La roche plutonique est cristallisée, à la loupe, on peut y voir du quartz, du feldspath ou du mica, elle n’est pas « orientée », on ne peut pas y voir un sens de construction.

OUI

Roches métamorphiques

Les roches métamorphiques ressemblent à la roche d’origine dont elles sont issues avec la particularité qu’en général elles ont été « étirée ». Les composants qui forment la roche sont alors de forme allongée ou plissée.

OUI

Formation des Alpes

Il faut considérer 3 étapes à la formation des Alpes. Premièrement, la formation des roches elle-même, issue des multiples déplacements des continents dû aux plaques tectoniques, deuxièmement, la montée des Alpes dû à la subduction de la plaque africaine sous la plaque indo-européenne et troisièmement, par l’effet des glaciers des différentes périodes glacières.

Nota bene : Tout ce que vous trouverez sur ce site Internet, a été observé par moi-même, la liste n’est donc pas exhaustive. Je mets tous mes efforts à l’améliorer tous les jours. Vu la diversité extraordinaire de nos régions, elle ne sera bien évidement jamais complète.

Note de l’auteur : Le classement des espèces sur ce site Internet est principalement basé sur la classification classique de Carl Von Linné (1707-1778), classification basée sur leurs ressemblances les plus visibles entre elles. D’autres classifications existent aujourd’hui, la phylogénie par exemple très utilisée dans les universités et dans le monde scientifique.

Images et droits d'auteur (copyright©)